Connecting...

W1siziisijiwmtcvmdmvmjevmtqvmtyvmzavmtcvsg93lxrvlwhhbmrszs1uzwdhdgl2zs1mzwvkymfjay5qcgcixsxbinailcj0ahvtyiisijkwmhgzmdbcdtawm2mixv0

Bien que vous vous épanouissiez dans votre rôle actuel, vous aimeriez probablement obtenir une petite augmentation. Mais les augmentations de salaire ne sont que très rarement accordées, et si vous souhaitez obtenir une augmentation, il est quasiment certain qu'il vous faudra vous battre pour l'obtenir.

Que pouvez-vous donc faire pour tourner votre évaluation annuelle à votre avantage ? Sur quel point devez-vous insister, et comment pouvez-vous au mieux le présenter à votre patron pour vous assurer de vous montrer sous votre meilleur jour ?

Méritez-vous vraiment une rémunération plus importante ?

Avant d'écrire un email véhément à votre responsable, demandez-vous si votre performance mérite réellement une augmentation. Vous devez savoir si vous faites du bon travail ou non, si vous ajoutez de la valeur à votre entreprise, et - dans l'idéal - vous devez être capable de le prouver. Pouvez-vous étayer les améliorations auxquelles vous êtes parvenu(e), les économies que vous avez réalisées, ou encore la croissance dont vous avez été l'acteur/l'actrice principal(e) ? Si votre réponse est « oui », vous êtes sur la bonne voie.

Etablissez une liste des réalisations apportées à votre entreprise, appuyée par des preuves, puis constituez un dossier exposant non seulement que votre travail mérite une augmentation, mais en outre les améliorations que vous pourriez apporter à votre travail à l'avenir. Au préalable, passez un moment à réfléchir sur la façon dont vous pourriez changer ou faire évoluer votre rôle au sein des effectifs, puis produisez une communication à cet effet. La balle est désormais dans votre camp, donc assurez-vous de la clarté et de l'exhaustivité de votre dossier.

Soyez clair(e) quant à ce que vous comptez obtenir des négociations

Une augmentation de salaire est-elle l'unique sujet qui vous préoccupe ? Êtes-vous déterminé(e) à modifier les conditions de votre emploi ? Peut-être à travailler loin de votre bureau une fois par semaine ? Ou alors modifier vos horaires de travail ? Votre travail vous donne-t-il le droit de bénéficier du régime d'actionnariat ? Souhaitez-vous être investi(e) de davantage de responsabilité ? Vous saurez alors déjà à quel point votre entreprise est flexible - ou non - à ces sujets, et si vous pouvez avoir des chances de négocier. Exposez clairement tout ce que vous cherchez à obtenir, ce qui servira de point de départ pour entamer une discussion.

Votre salaire est-il en adéquation avec le travail que vous fournissez ?

Faites vos propres recherches. Interrogez vos collègues ou les salariés d'autres entreprises du même secteur occupant le même poste que vous, pour connaître leurs salaires. Parcourez les annonces des sites de recherche d'emploi et de recrutement, puis prouvez que votre rôle mérite un salaire bien meilleur que celui qui vous est attribué. Si votre salaire est bien inférieur à la moyenne, vous disposez des bonnes raisons justifiant une négociation. En revanche, si vous vous apercevez que vous êtes bien payé(e) - voire surpayé(e) -, vous devrez alors reconsidérer votre requête et réviser à la baisse votre promotion ou prendre une toute autre direction.

En négociant, utilisez des chiffres précis

Il est évident que l'augmentation de salaire négociée doit être élevée dès le départ. De cette façon, votre requête semblera raisonnable lorsque vous réviserez votre augmentation à la baisse, afin de vous conformer à la proposition de votre employeur. Plus important encore, gardez à l'esprit un chiffre fixe. Au lieu de demander 100 000 €, préférez un chiffre plus précis, disons 107 000 € ou 104 000 €. De cette façon, vous prouvez que vous avez effectué vos recherches, que vous connaissez les salaires du marché, et que vous savez ce que vous voulez. Vous serez alors davantage susceptible d'obtenir une réponse positive, car votre employeur respectera le fait que vous avez effectué vos « devoirs ».

Prenez un café bien fort avant votre entretien

Ce n'est pas une légende. En ingérant de la caféine, nous avons plus de chances de résister à la persuasion, selon une étude publiée dans l'European Journal of Social Psychology. De fait, un expresso vite avalé vous aidera à rester ferme et donc à obtenir un résultat plus satisfaisant.

Plus généralement, soyez clair(e), concis(e), raisonnable et calme. Soyez aussi prêt(e) à faire des compromis, et à écouter les contre-arguments. Cependant, gardez l'esprit clair avant de mentionner ce que vous être prêt(e) à accepter, ainsi que ce que vous envisagez de faire si votre requête n'aboutit pas.