Connecting...

W1siziisijiwmtcvmdmvmjevmtqvmtyvmjqvndkwl1does1ub3ctaxmtys1nb29klxrpbwutdg8tbw92zs1pzi15b3utd2l0ac1kyxzhlmpwzyjdlfsiccisinrodw1iiiwiotawedmwmfx1mdazyyjdxq

Dans la lignée du rapport de France Stratégies « Les métiers en 2022 », Computer Futures, a réalisé une enquête sur les métiers les plus recherchés dans le secteur de lʼIT. Si le marché de lʼinformatique est censé rester stable pour les 10 années à venir, des projections plus heureuses prévoient une croissance du secteur supérieure à la moyenne. Au total, environ 191 000 postes seraient à pourvoir sur la période 2012-2022. Un secteur qui a tous les atouts pour attirer les jeunes diplômés.

Recrutement IT : lʼannée 2015 profite au secteur

Le Syntec Numérique, 1er syndicat professionnel de lʼécosystème numérique français, a prévu pour le secteur une progression de 1,5% en 2015 contre seulement 0,7% en 2014. Une croissance qui sʼaccompagne de nouveaux besoins en ressources humaines pour les entreprises. « Lʼinformatique fait partie de ces secteurs qui résistent, et mieux encore, qui se portent bien » souligne Sebastien Franck, Directeur de Computer Futures France. « Année après année, lʼaccroissement considérable des besoins en informatique dans toutes les entreprises, tous secteurs confondus se confirme. Le Syntec Numérique prévoit plus de 36 000 créations dʼemplois dans le numérique dʼici 2018 ».

Par ailleurs, lʼannée 2014 a été marquée par une augmentation considérable des levées de fonds dans les secteurs de lʼédition de logiciel et du web/e-commerce, deux secteurs qui se distinguent par leur dynamisme et leur bonne santé, et dans lesquels Computer Futures place respectivement 36% et 27% des candidats. Viennent ensuite les secteurs de lʼindustrie, des Télécoms, et des ESN (Entreprises de services en numérique).

Un paradoxe : la bonne santé du secteur, mais une pénurie de candidats

Le secteur informatique détient le record absolu en termes de croissance de lʼemploi (16 trimestres consécutifs de croissance, selon le Syntec Numérique). « Le Big Data, le développement web, le développement logiciel et les systèmes embarqués sont de véritables moteurs du secteur, et ils prennent une ampleur sans précédent » analyse Sebastien Franck, avant de poursuivre : « Les salaires confirment cette dynamique et sont un plus non négligeable : chez nous, un ingénieur en développement peut gagner jusquʼà 60K€ par an, 85K€ pour un data scientist et jusquʼà 120K€ pour un responsable du développement ». Conséquence de cette bonne santé du secteur, seuls 8% des ingénieurs craignent pour leur emploi.

Paradoxalement, malgré le dynamisme du marché, le secteur de lʼIT fait face à des problèmes de recrutement, notamment dans le domaine des logiciels, des ESN, la faute à un turnover important, et à la difficulté à trouver des personnes correspondant au profil demandé. « Chez Computer Futures, nous cherchons à cibler en particulier des profils expérimentés ayant une connaissance du secteur d'activité de nos clients, afin de répondre au mieux à leurs attentes.», conclut Sébastien Franck.

Si vous avez des besoins en recrutement ou si vous souhaitez découvrir nos opportunités de carrière, n’hésitez pas à contacter Sébastien Franck - 01 42 99 83 08