Connecting...

W1siziisijiwmtcvmdmvmjevmtqvmdcvmjcvmtuwl0hvdyb5b3vyienwignhbibtywtligfuigltcgfjdcbpbib1bmrlciaxmcbzzwnvbmrzlmpwzyjdlfsiccisinrodw1iiiwiotawedmwmfx1mdazyyjdxq

Tout le monde a connu cela : on a belle allure, on a vérifié son haleine, on s'est brossé les dents, et on est arrivé(e) à l'heure à l'entretien, on se sent détendu(e) et l'entretien se passe bien. Et soudain, votre interlocuteur/trice pose la question qui tue...

Vous pensiez bien vous y être préparé(e) : vous avez effectué vos recherches, lu les bons documents, répété vos réponses aux questions les plus fréquemment posées. Mais voilà, votre interlocuteur/trice vous pose la question qui tue, vous n'arrivez plus à réfléchir, seul le mot hésitant « euh » sort de votre bouche...et vous êtes perdu(e).

Cela n'a évidemment rien à voir avec vous en particulier. Les personnes vous interrogeant n'essaient pas de vous piéger simplement pour s'amuser. C'est seulement votre impression. Elles tentent de chercher comment faire la différence entre plusieurs employés potentiels.

Il existe de nombreux autres candidats plein de personnalité et d'initiative, ayant fourni un CV exceptionnel. La question délicate montre que vos nouveaux patrons potentiels cherchent le « petit plus » qui vous démarquera, le/la candidat réactif(ve), qui s'adapte facilement, qui est très ouvert(e)...c'est le genre de question vous menant à dévoiler votre perspicacité, votre honnêteté et votre personnalité.

Honnêtement, vous avez très peu de chances de vous heurter à une question à laquelle il est impossible de répondre. Même si l'équipe vous interrogeant avait passé des heures à réfléchir à « une question un peu différente », un peu de logique et une excellente préparation vous permettront de vous sortir de la plupart des situations complexes.

Il ne suffit de connaître les questions : il faut aussi savoir ce que votre interlocuteur/trice pensera de votre réponse. Voici donc quelques façons d'éviter les situations les plus difficiles auxquelles vous pourriez être confronté(e).

1. Pourquoi devrais-je vous embaucher ?
2. Pourquoi y a-t-il un trou dans votre expérience professionnelle ?

3. Si vous deviez modifier une seule chose dans votre dernier poste, quelle serait-elle ?

4. Parlez-moi de vous

5.Comment expliqueriez-vous à votre neveu de 8 ans « l'un des aspects de notre spécialisation » ?

6. Que disent sur vous les personnes vous appréciant le moins ?

7.Parlez-moi d'une expérience au cours de laquelle les solutions habituelles n'ont pas fonctionné

8. Quel est le plus grand risque que vous ayez jamais pris ?

9. Vos décisions ont-elles déjà été remises en question par votre responsable ou un collègue, puis complètement bouleversées ?

10. Décrivez une occurrence au cours de laquelle votre équipe était en désaccord

Il s'agit de la question déroutant le plus fréquemment les candidats. Il vous faudra avoir effectué des recherches sur le poste auquel vous prétendez, car votre interlocuteur/trice a besoin de savoir que vous êtes la personne la mieux qualifiée pour ce rôle. Prenez au préalable le temps d'identifier les compétences et la connaissance nécessaires au poste, puis vos expériences antérieures illustrant que vous possédez ces compétences et cette connaissance essentielles.

Ici, ne racontez pas des balivernes. Les employeurs comprennent que des personnes puissent perdre leur emploi. Soulignez les points positifs dans ce que vous avez fait pendant cette période : du bénévolat, un recyclage professionnel ou encore des projets en tant qu'indépendant(e)...de telles activités prouvent que vous avez été productif(ve) et proactif(ve).

En répondant à cette question, soyez vigilant(e), car elle peut facilement vous piéger. Ne fournissez pas trop d'informations, ne fulminez pas contre vos anciens collègues ou patrons, ni même contre des pratiques ou structures de l'environnement professionnel. Il faut éviter de vous montrer critique, tout en osant aborder certains problèmes. Formulez une réponse mettant en valeur les points positifs que vous recherchez, des éléments qui vous rendent plus productif(ve) ou épanoui(e) dans votre rôle. Parlez de ce que vous recherchez (tout élément qui - pure coïncidence - s'applique au poste sur lequel porte l'entretien), et non pas de ce que vous aimeriez éviter. Il est par exemple astucieux de mentionner des technologies inefficaces ou démodées.

Soyez concis(e), évitez de faire un long discours sur votre passé. Il est très peu probable que votre expérience d'enfant prodige ou votre voyage de trois ans en dise long sur votre adéquation au poste auquel vous vous portez candidat(e). Il vous faudra avant tout indiquer les qualités qui vous ont caractérisé(e) au fil du temps, donc concentrez-vous sur votre formation, votre expérience professionnelle passée ou récente (surtout sur cette dernière). Si vous mentionnez un évènement, assurez-vous qu'il soit pertinent avec le rôle proposé, soyez prêt(e) à répondre à des questions supplémentaires, sans trop rentrer dans les détails. Et surtout, soyez bref/brève.

Cette question vise avant tout à savoir si vous êtes clair(e) et si vous avez une excellente compréhension de la spécialisation de votre employeur. Le fait d'être capable de formuler à l'aide de déclarations simples les divers services d'une entreprise, ses offres ou son activité principale montre que vos pensées sont claires. Quel que soit le fonds de commerce de l'entreprise (mise au point de médicaments contre le cancer, fonds d'organisation, conception de suspension pour poids lourds ou encore déchiffrage d'une base de données compliquée), il vous faut très bien le comprendre.

Certes, cette question ne présage rien de bon, mais elle peut tourner à votre avantage si vous comparez une qualité potentiellement négative à une qualité positive. Certains traits de caractère - tels que l'impatience, difficile à gérer dans un milieu professionnel - peuvent illustrer votre détermination à mener à bien les tâches dans les délais impartis. Certaines personnes pourraient annoncer qu'elles appréhendent un suivi téléphonique de votre part, parce que vous êtes rigoureux(s) et que vous pensez à tout. C'est donc l'occasion de prouver votre fiabilité et vos compétences en leadership.

Vous savez où votre interlocuteur/trice veut en venir, vous connaissez parfaitement les solutions dont il/elle parle. Cette question porte avant tout sur votre connaissance du lieu de travail moderne, et de la façon dont vous adopteriez de nouvelles idées pour résoudre des problèmes. La technologie est la réponse la plus évidente et facile à cette question, que ce soit dans des termes purement pratiques où grâce à une réflexion latérale, par exemple en employant des stratégies de médias sociaux. Profitez-en pour prouver votre capacité à diriger, à résoudre les problèmes et à participer activement au travail en équipe.

Loin d'être considérée comme un trait de caractère négatif ou une imprudence, votre volonté de prendre des risques peut être perçue sous un angle positif. Le souhait de vous exposer à un danger potentiel, de sortir de votre zone de confort et d'aborder quelque chose de nouveau prouve que vous avez du caractère. Prendre un risque, faire un pari mesuré n'est pas du tout imprudent ; au contraire, cela témoigne de votre courage et d'une excellente estime de vous-même. N'ayez pas non plus peur d'annoncer que le pari n'a pas porté ses fruits : le fait d'être capable de rebondir après avoir connu un échec personnel est également une qualité remarquable.

Ici, votre interlocuteur/trice souhaite que vous soyez humble et préparé(e) à accepter la critique. Plus important encore, il/elle cherche des signes de votre capacité à apprendre des erreurs. Ce n'est pas une excuse pour raconter une histoire sans queue ni tête : donnez simplement quelques détails, tout en insistant sur la façon dont la résolution de problèmes vous a aidé(e) à progresser.

Les employeurs cherchent à identifier la façon dont vous pourriez réagir à l'avenir en évitant les incidents du passé. Expliquez-leur brièvement la situation, décrivez les actions que vous avez menées afin de remettre le groupe d'accord, ou pour résoudre la situation, puis exposez les résultats auxquels cette action a conduit. Insistez sur ce que vous avez appris.